vendredi 15 août 2014

LES GARDIENS DE LA GALAXIE: PAR AMOUR DES COMICS


Affiche française Les Gardiens de la galaxie



Génération 80


Si vous avez connu ça, vous avez sûrement l'âge de Peter Quill.

Cassette audio de Peter Quill dans Les Gardiens de la galaxie


Trentenaire potache, escroc attachant, Peter Quill est un hommage aux geeks de sa génération, qui ont joué aux jeux Atari quand ils étaient petits, écouté Bowie avec leur grand frère, récité les dialogues de Star Wars devant une vidéo qui avait fait la guerre.


jeu vidéo Atari
Ceci est un jeu vidéo Atari

vieille cassette vidéo
Ma première vidéo de Star Wars (on ne jette pas ces choses-là)


Cela aurait dû être l'univers de Peter, qui avait 9 ans en 1988. Oui, mais voilà. Sa maman meurt, et il est enlevé par un vaisseau spatial empli de bandits qui prendront soin de lui jusqu'à l'âge adulte.

Un hommage aux geeks


Enfin, je dis l'âge adulte. Peter est un adulescent, vous savez, comme John Bennet, ce trentenaire qui a du mal à se séparer de son nounours qui parle ?

John et Ted se font une bière devant Flash Gordon
John et Ted se font une bière devant Flash Gordon


James Gunn a réalisé Les Gardiens de la galaxie dans le même esprit que Seth MacFarlane a écrit Ted : un hommage aux trentenaires fans de séries de SF improbables, qui vont à la Comic Conference tous les ans, et dépensent une fortune dans un sabre laser en plastique. Peter possède un surnom proche des pseudos de geeks convaincus sur les forums de discussion, Star-Lord (seigneur des étoiles, rien que ça.)

L'humour du film de James Gunn se rapproche aussi de celui de Shrek, hilarant et irrévérencieux.


Shrek, des studios Dreamworks (2001)
Shrek, des studios Dreamworks (2001)


Les deux B.O. proposent d'ailleurs la même chanson, dans un but parodique. il s'agit de "Escape" plus connue sous le titre de "If you like pina coladas." 





James Gunn, en insistant sur l'humour et l'autodérision, revient aux sources du Comic qui, comme son nom l'indique, fait rire.

Du comic strip au comic book



John Bennet a un nounours qui parle, et Calvin a un tigre en peluche qu'il prend pour un tigre véritable (il parle, lui aussi.)



Le comic vient du comic strip, gag de BD court.



Dernière vignette: - J'ai pris mon bain. - Mm. T'as fait vite


Le comic strip a évolué en comic book, les plus populaires étant ceux de Marvel, qui font la part belle aux super-héros.


Héros de Marvel
Héros de Marvel



Les Gardiens de la galaxie est truffé de références SF: des films impossibles des années 80 aux multiples versions de Star Trek, en passant par Le Guide du voyageur intergalactique, tous les geeks y trouveront leur compte, des novices aux plus aguerris. Les Gardiens de la galaxie font des clins d’œil évidents à Star Wars, mais aussi à Howard le canard, autre personnage de BD qui a pris vie au cinéma.

Howard le canard dans le film de Willard Huyck (1986)
Howard le canard dans le film de Willard Huyck (1986)


Mais commençons par le plus simple, d'accord ?

Pour les fans de Star Wars


Dans Les Gardiens de la galaxie, le gros méchant s'appelle Ronan et se ballade dans son Dark Aster (astre sombre) dont le nom connote L'Etoile Noire dans Star Wars. La série de comics Les Gardiens de la galaxie, cependant, date de 1969, soit huit ans avant la parution de La Guerre des étoiles.

L'Etoile Noire
L'Etoile Noire


Cette sphère ne vous rappelle rien ? Le fameux orbe qui détient tant de puissance dans le film de James Gunn est une version miniaturisée de la station spatiale créée par George Lucas.


Chris Pratt devant l'orbe
Chris Pratt devant l'orbe


Les vaisseaux spatiaux sont également très similaires:


Vaisseau spatial dans Star Wars
Vaisseau spatial dans Star Wars

Le "Dark Aster" dans Les Gardiens de la galaxie (qui fera la joie des amateurs de Lego)
Le "Dark Aster" dans Les Gardiens de la galaxie (qui fera la joie des amateurs de Lego)


Sans oublier le méchant lui-même:


Ronan, sorte de Dark Vador avec un tapis de douche sur la tête au lieu du casque, et le maquillage de Dark Maul en plus négligé.
Ronan, sorte de Dark Vador avec un tapis de douche sur la tête au lieu du casque, et le maquillage de Dark Maul en plus négligé



Ronan, donc, a précédé Dark Vador. James Gunn, cependant,par sa réalisation, présente Ronan en jumeau du robot impitoyable: Ronan est filmé de dos, silencieux, et sa coiffe lui est posée sur la tête à la manière du casque du Sith.



Dark Vador nous adresse son plus beau sourire
Dark Vador nous adresse son plus beau sourire




Dark Maul
Dark Maul et son maquillage en rouge et noir (vous voyez, on ne quitte pas les années 80)


Un air de famille



Bref, Les Gardiens de la galaxie feront les beaux jours du site "Totally Looks Like" qui met en parallèle des photos de personnes ressemblantes.

Par exemple, Gamora pourrait être la fille cachée de la méchante sorcière de l'ouest:



Gamora (Zoe Saldana)
Gamora (Zoe Saldana)



La méchante sorcière de l'ouest dans Le Magicien d'Oz, de Victor Fleming (1939)
La méchante sorcière de l'ouest dans Le Magicien d'Oz, de Victor Fleming (1939)



Les méchants ont décidément la cote (voir cet article-ci, et puis celui-là.)

Le costaud de la bande ressemble à un personnage de Sin City:



Drax le destructeur, gardien de la galaxie (Dave Bautista)
Drax le destructeur, gardien de la galaxie (Dave Bautista)




Marv dans Sin City (Mickey Rourke, méconnaissable) sorti en 2005
Marv dans Sin City (Mickey Rourke, méconnaissable) sorti en 2005


Rocket Raccoon est une version modernisée et féroce des marionnettes de Jim Henson:




Rocket Raccoon Gardiens de la Galaxie
Rocket Raccoon


Sir Didymus dans Labyrinthe, de Jim Henson (1986)
Sir Didymus dans Labyrinthe, de Jim Henson (1986)



Quant à Groot (contraction de grrr et "root," racine en anglais) eh bien...



Groot dans Les gardiens de la galaxie


... il me rappelle Lassie.



Lassie, chien fidèle

Vous perdez pied ? Je ne parle pas de ressemblance physique, mais d'une capacité de Groot, comme le chien fidèle, à se faire comprendre par "son maître," Rocket Raccoon. Groot ne sait dire qu'une seule phrase, "I am Groot," que le raton-laveur peut comprendre de mille façons. 

Lassie, dans la série télévisée, parvenait à sauver des vies, en donnant de précieuses informations au protagoniste sous forme... d'aboiements. Cela a même été parodié dans le Woody's Roubdup de Toy Story 2 et, côté francophone, dans un sketch d'Anthony Kavannagh.

On a marché sur la tête (euh, la Lune)


Mais revenons un instant à Star Wars. Quand Dark Vador entre en scène, on entend ça:






Mais quand Peter Quill sillonne l'espace, on entend ceci:







Bowie a été estampillé, dans les années 70, chanteur officiel de la conquête de l'espace, puisque son premier succès, "Space Oddity," a accompagné les premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune.





C'est "Moonage Daydream" qui accompagne nos nouveaux héros de l'espace.

Si on allait à Disneyland ?


Les Gardiens de la galaxie donnent l'impression d'un tour de manège de deux heures.

Toujours côté Star Wars, on a l'impression que les (somptueux) décors du film de James Gunn sont directement inspirés de l'attraction de Disneyland, "Star Tours," et plus généralement de Discoveryland, partie futuriste du parc. Pas très étonnant, quand on sait que les studios Disney ont distribué le film de James Gunn.


Attraction Star Tours à Disneyland Paris
Attraction Star Tours à Disneyland Paris

Le film ressemble aussi à "Captain EO," autre attraction des parcs Disney. Ce film en 3D était une expérience unique en 1986. Il est donc intéressant de voir Les Gardiens de la galaxie en 3D. Gunn tente de procurer la même sensation au spectateur que le film, réalisé par Francis Ford Coppola et produit par George Lucas (encore lui) qui mettait en scène, dans leur court-métrage révolutionnaire, un certain Michael Jackson.






Les Gardiens de la galaxie, dans l'air du temps



Malgré toutes ces références de trente ans d'âge, Les Gardiens de la galaxie s'inscrivent dans l'air du temps. La fameuse cassette audio, ô combien dépassée à l'heure du tout numérique, a hérité d'un charme vintage qui l'a remise au goût du jour.
Housse de portable cassette audio
Housse de portable


T-shirt cassette audio
T-shirt

Tatouage cassette audio
Tatouage

Surtout, Peter Quill, le zéro devenu héros, permet à des millions de spectateurs une identification formidable.

La participation de Stan Lee, icône de la BD, comme producteur, a sans doute contribué à ce succès.

En somme, ne ratez pas ces deux heures de plaisir jubilatoire en salles, qui rendent au comic book ses lettres de noblesse.




D'accord, pas d'accord avec l'article ? Postez un commentaire !





Ça peut vous plaire:


    




12 commentaires:

  1. Entièrement d'accord en plus, il y a des références auxquelles je n'avais pas pensées. Enfin réussir à placer Jeanne Mas dans une analyse d'un Comics, je valide : "total respect" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, Jeanne Mas... Inimitable.

      Bonne soirée !

      Supprimer
  2. Parfaitement d'accord j'ai voyager a travers le temps et l’espace lol. Je ne connaissais pas ce site mais il a un nouvel adepte !! Ce que j'ai par dessus apprécié en plus de cet analyse c'est le boulot que fait les studios entre chaque films la coalisions tous est bien relié . Du CUBE cosmique (Teseracte) a L’ELFE NOIR emprisonner chez le COLLECTIONNEUR (Benicio Del Torro) jusqu’à l'entrée de THANOS et l’explication sur les Joyaux du FUTURE gants de THANOS , James Gunn nous a montré que rester pour les SCÈNES POST GÉNÉRIQUE ne servais pas a rien. Vivement la Suite..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,

      Voici un vrai fan des références du film ! Merci pour ces précisions. J'attends aussi avec impatience le deuxième épisode.

      Vous pouvez, si vous le souhaitez, vous abonner à la Newlettter en indiquant votre mail dans le cadre "Abonnez-vous!" Vous recevrez ainsi une notification dès qu'un article sera publié sur le site.

      Merci de votre commentaire et à bientôt !

      Marla

      Supprimer
  3. Quelques petites précisions :
    - Je ne crois pas que Peter se choisisse un "pseudo douteux". "StarLord" vient du comic, forcément (le StarLord est un policier intergalactique dans les premiers comics; dans les récents, c'est un titre dû à l'héritage de Peter du côté alien de sa famille). Mais dans le film, c'est plus subtil que ça : quand Peter lit la lettre de sa mère à la fin, on comprend que c'est elle qui l'appelait StarLord.
    - Howard est un personnage de Marvel.
    - C'est un peu exagéré de comparer l'Orbe à l'Etoile Noire. A ce compte là, le ballon de basket de Michael Jordan dans Space Jam est aussi une référence à l'Etoile Noire : après tout, les deux sont ronds.
    - Ronan a été créé en 1967, bien avant tout ce qui était dans Star Wars. La seule chose que le Ronan du film pique à Vador, c'est la couleur noire (Ronan étant généralement habillé en vert dans les comics).
    - Intéressante supposition sur le nom de Groot, mais je ne l'ai jamais lu ailleurs. "Groot" veut dire grand en néerlandais. A la limite je verrais plus un mélange entre "great" et "root"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces précisions, vous êtes très convaincant.

      A bientôt !

      Supprimer
  4. Rocket fait aussi penser au personnage de Ted ou, pour le côté action, au chat dans Shrek et à la souris dans Narnia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pourquoi pas ? J'ai pris en compte vos réflexions en corrigeant l'article. Merci encore !

      Supprimer
  5. "Captain EO" n'a pas été réalisé par George Lucas mais par Francis Ford Coppola.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey, mais c'est vrai ! Il a été produit par George Lucas, c'est bien ça ?

      Supprimer
  6. bravo pour ta culture Geek et les références abondantes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'être là, simplement ! A bientôt !

      Supprimer