samedi 4 avril 2015

ANDREW NICCOL NOUS PARLE DE "GOOD KILL": MASTER CLASS AU MK2



Le réalisateur de Good Kill, Andrew Niccol




Andrew Niccol a consacré une heure entière de débat avec les spectateurs après la projection de Good Kill, au Mk2 Bibliothèque.

Il s'est montré généreux et ouvert.

Morceaux choisis.

Comment vous est venue l'idée du film ?


J'étais attiré par la schizophrénie de cette nouvelle façon de faire la guerre. On ne demande pas à nos soldats, habituellement, de combattre les talibans pendant douze heures, puis de rentrer chez eux s'occuper de leurs enfants.

Votre film fait penser à American Sniper, mais vous semblez plus critique que Clint Eastwood...


Tommy Egan, dans Good Kill, c'est le sniper ultime: on ne peut pas être plus loin de sa cible. 
Je ne suis pas pro ou anti-guerre, c'est au public de choisir. Toutes les frappes militaires évoquées dans le film ont vraiment eu lieu. 
La recherche documentaire a été difficile parce que nous n'avons pas obtenu la collaboration de l'armée américaine ! (Rires)  
Je me suis basé sur des témoignages d'anciens pilotes de drones, et sur Wikileaks. Contrairement à American Sniper, Good Kill ne jette pas une lumière entièrement positive sur l'armée américaine. C'est pour ça qu'elle ne nous a pas aidés. J'ai essayé de montrer les choses le plus honnêtement possible. 
Ce film est un avertissement.

Pourquoi avoir choisi Ethan Hawke pour le rôle ?


Ethan est un acteur remarquable. Je travaille souvent avec lui car il est incapable de faire quelque chose qui ne soit pas sincère. Et puis, à chaque film, j'aime bien lui faire une nouvelle coupe de cheveux. (rires)
L'entente était bonne entre les acteurs. Zoe Kravitz jouait sans arrêt avec le "joystick" d'Ethan Hawke. (rires)

Vous reviendrez à la science fiction prochainement ?


Nous sommes déjà dans l'ère du transhumanisme. On parle déjà de drones autonomes. Ça fera peut-être un autre film.

Comment Good Kill résonne dans votre histoire personnelle ?


Il me fait plutôt penser à mon père. Je suis fils de pilote. il voulait être "Top Gun" mais il n'a plus volé ensuite.


D'habitude, vos films se déroulent dans un futur proche, et ici vous choisissez l'Histoire récente...


C'est quasiment un film en costumes, pour moi (rires) La guerre en Afghanistan n'est pas un succès, et ça fait 14 ans que ça dure. Le terme "proportionné," que l'on entend dans le film dans le cas de bombardements de civils, est vraiment utilisé par l'armée américaine.
Chaque fois que l'on tue un terroriste, on en fait naître dix autres.
La guerre des drones est moins chère, plus facile, mais elle est sans fin. Les soldats peuvent quitter l'Afghanistan, mais les drones ne quitteront pas le pays. On en sait pas vraiment qui les contrôle. 
J'espère que le film va créer du débat et du dialogue. J'aimerais ouvrir les yeux des gens.
Il s'agit d'une guerre très ambiguë. Certains disent qu'utiliser les drones est la moins mauvaise manière de faire la guerre. C'est une manière très précise de cibler. Bien plus, par exemple, que le napalm.

Vous présentez Tommy Egan en héros alors que c'est un assassin... 


Je ne pense pas le montrer en héros, il essaie de retrouver son humanité. Son travail est complètement fou. 
À la fin, il est assez fou pour agir. Les pilotes de drones n'ont pas le droit d'agir, mais lui le fait.

Les soldats de la guerre des drones sont souvent champions du jeu vidéo...

C'est une façon de faire la guerre qui désensibilise. L'armée recrute carrément les jeunes dans les arcades de jeux. Ils ont un talent de gamer mais pas de culture militaire. En fait, ils dirigent les drones, mais c'est un militaire qui appuie sur le bouton pour eux. 
Il y a une chose que je n'ai pas racontée dans le film, mais j'ai entendu un pilote de drones qui, une fois rentré chez lui, jouait aux jeux vidéo et tirait de nouveau sur des cibles.  
Il ne fait plus de différence entre le jeu vidéo et la guerre. 
La guerre des drones arrange l'armée américaine, parce qu'elle signifie moins de pertes humaines du côté des soldats américains.
Je n'ai pas de réponses, mais j'ai beaucoup de questions. C'est une guerre qui est menée en notre nom alors qu'on ne sait pas vraiment comment elle est menée.

Ça peut vous plaire:



     



Légende

Chef d'oeuvre orange star.jpgorange star.jpgorange star.jpgorange star.jpg Très bon


orange star.jpg
orange star.jpgorange star.jpg Pas mal
orange star.jpgorange star.jpg Moyen

orange star.jpg Pas bon À hurler !